C’est par ou qu’on sort de sa zone de confort siouplé?

 

Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous aurez à chaque fois ce que vous avez toujours eu!

Tout le monde parle de cette fameuse zone de confort. Mais qu’est ce que c’est? Et surtout ou se trouve t elle? Comment je sais moi, si je suis dedans, elle est ou la démarcation?

Et oui, il est temps d’aborder une expression qui revient souvent, dont tu as d’ailleurs certainement connaissance, mais que tu ne sais pas dompter? Je te propose de sortir ton fouet et tes bottes de dompteurs de t’expliquer ce que c’est et surtout comment en sortir?

Cette satanée zone de confort c’est celle qui t’empêche de lever tes fesses et d’aller brûler quelques calories? Celle qui t’empêche de te mettre à manger plus de légumes. Celle qui t’empêche d’éteindre cette télé pour aller activer ton booty shake. Pourquoi?

1- C’est quoi alors cette zone de confort

Pour faire simple, ta zone de confort c’est l’endroit qui réunit des paramètres que tu connais: ton quotidien, tes connaissances, tes habitudes, tes traits de caractère, un environnement familier quoi. Ce qui est « dérangeant » c’est que cette zone de confort n’est pas forcement signe de sécurité et de bien être justement. Prenons par exemple le cas suivant:

  • tu manges gras, sucré, trop, mal, à n’importe quelle heure…Tu sais que c’est mal, mais comme tu n’as pas le courage de passer le cap, tu restes dans ce que tu connais donc dans ta zone… Et pourtant, tu sais que c’est hyper mauvais pour toi.

C’est pour cela que le nom « zone de confort » est un piège.

Pour rentrer dans le détail et commencer à activer le mécanisme de l’action, voici comment comprendre facilement ce qui t’attends si tu sors de cette zone.

Il y a 3 zones qui s’articulent autour de toi et dans laquelle il faut apprendre à évoluer.

Step 1: Le premier noyau c’est ta zone de confort

Step 2: La seconde étape, c’est une zone plus large, dénommée la zone d’apprentissage.

C’est ici que tu vas apprendre de nouvelles choses sur toi, sur la vie, sur un domaine en particulier, sur les voyages, sur l’art… Toujours dans notre cas de la perte de poids, ce serait la zone ou tu commences à lire ce blog (c’est génial non?), la zone ou tu commences à prendre des informations, à tenter de limiter certains aliments, à expérimenter des trucs, à te renseigner sur comment débuter le sport…

C’est dans cette zone que tu vas grandir, t’enrichir et surtout devenir plus fort. Car si tu veux changer et faire des choses que les autres ne font pas, il va falloir commencer par faire toi même des choses que tu ne faisais pas… Capiché? Comprendo? Et dans cette zone d’apprentissage, bah forcément tu vas pas te sentir au top top, puisque son nom l’indique: tu apprends! Donc tu vas penser que tu es incompétent et te sentir diminuer. Mais rassures toi ce n’est que passager… Enfin.. après il y a aussi une étape un peu douloureuse mais maintenant que je vais te le dire, tu le sauras et tu seras prêt.

Step 3: la zone de panic. Non reste! Je t’ai prévenu…. attend la suite.

Cette zone de panique c’est là ou tu décides vraiment de faire tes premiers pas envers et contre tous dans ta perte de poids. Sauf que tout ne se passe pas comme tu le souhaites. Car c’est une zone ou vont s’affronter tes émotions (en général tes freins et tes peurs) et tes motivations (le pourquoi tu veux perdre du poids). En général, c’est à ce moment que les gens sont tétanisés et repartent dans leur zone de confort en abonnant leur projet de perte de poids.

C’est du genre:

  • non je peux pas, c’est trop dur, j’arrives pas à enlever le sucre
  • mais si tu peux! En plus tu vas avoir un super corps, tu pourras enfin faire du parapente
  • Olala, et si j’y arrivais pas, tout le monde se moquera de moi
  • je te dis que ça va le faire, on va être des bombasses à la soirée du nouvel an, on va enfin rentrer dans cette robe noire…

Bon tu as compris, c’est un combat que tu vas livrer contre toi et surtout contre ta peur cuisante de l’échec. C’est encore une fois une question d’ego. Mais tu sais quoi, quitter sa zone de confort, c’est pas irréversible. Tu pourras y revenir, quand tu auras un coup de mou et repartir de plus belle et encore plus motivé. Ou même rester dans la zone d’apprentissage, toujours pour être dans une démarche positive et surtout d’action.

Une fois que tu auras affronté tes démons, il va se produire un truc magique. Tout ce que tu auras mis en place depuis ton voyage, va enfin se mettre en alignement avec tes actions. Tu vas enfin obtenir quelque chose de ouf: des résultats. Ça te donne pas envie sérieux? De te battre pour perdre ses premiers kilos? De te battre pour arrêter les barres chocolatées et de voir ton bourrelet diminuer? De te battre contre tes premiers minutes de course pour voir tes cuisses fondre?

Quitter sa zone de confort ce n’est pas tout perdre et tout oublier de soi, c’est juste travailler sur soi et devenir une version plus forte…. Tiens je vais déposer cette citation, peut être qu’un jour j’apparaîtrais dans un feed sur un compte instagram.

2- Comment réussir à sortir de cette zone de confort pardi?

Step 1: Pourquoi tu fais ça?

Pourquoi tu veux réaliser cette perte de poids? Qu’est ce qui est important pour toi? C’est la clé de la motivation, savoir pourquoi on fait les choses. Tu peux te le mettre en fond d’écran, en message de rappel tous les matins, collé sur ton frigo… Y’a pleins de possibilités mais à toi de t’ancrer ce pourquoi.

Step 2: Tu dois croire en toi.

Je sais c’est paradoxal, quand on veut perdre du poids, on se sent souvent diminué, inférieur aux autres et peu confiant. Dans ce cas là, crois en ton projet et à ce que tu veux devenir. Crois en ton objectif.

step 3: Apprends à connaitre tes peurs.

Ce que je te conseille, c’est écrire pourquoi tu as peur. Exemple: j’ai peur de ne pas y arriver, j’ai peur d’avoir faim, j’ai peur que les gens se moquent, j’ai honte de le dire à mon entourage… Si on regarde bien, dans les peurs, la plupart du temps, ce sont juste des freins émotionnels plus que pratiques et véritablement fondés. C’est pour cela que tu dois les écrire, pour te rendre compte que tout est surmontable.

T’as peur de ne pas y arriver? Au pire tu perdras moins de poids que prévu mais tu auras déjà perdu des kilos. Il faudra juste revoir l’objectif sur du plus long terme.

T’as peur d’avoir faim? Ohhhh le pauvre petit… bah tu augmentes ta quantité de légumes et de féculents (sans le beurre, la crème et le fromage bien évidemment). On ne t’as pas demandé de t’affamer. Si notre nutrition coach t’entendait, elle te tirerait les oreilles.

T’as peur que les gens se moquent? What de phoque? Really? Mais peut être qu’ils se moquent déjà de ton apparence non? Alors….

Bref tu as compris.

Last step: Rappelle toi tes valeurs et tes principes. Le fondement de ton Toi intérieur. Qu’est ce qui t’animes (bienveillance, générosité, altruisme….)? et si ton projet ne déroge pas à cela alors pourquoi tu ne t’échapperais pas de cette fuc**ng zone de confort?

J’espère que cette notion t’auras aidé, n’hésite pas à partager ton avis ou une expérience en commentaire.

Mais Surtout…. Fit Ta Life!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *